LES PARTICULIERS – Les personnes

Une mutuelle santé a pour objet de prendre en charge tout ou partie de vos dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par votre assurance maladie obligatoire.

En effet, la Sécurité Sociale ne remboursant pas totalement les frais tels que séjours hospitaliers, soins ou visites chez le médecin, une complémentaire santé permet de compenser la différence entre le coût d’une prestation de santé et son niveau de remboursement par la Sécurité Sociale.

Souscrire à une mutuelle santé permet donc d’être mieux remboursé de ses dépenses de santé.

L’assurance maladie complémentaire ne s’applique qu’aux frais de soins de santé (consultation chez un médecin, dépenses d’hospitalisation, frais d’optique et dentaire, …).

Cette couverture santé est à distinguer des indemnités journalières et des rentes d’invalidité qui sont du ressort d’un contrat d’assurance de type prévoyance.

Arrêt de travail, invalidité, dépendance, décès… Ces accidents de la vie, aux divers degrés de gravité, entraînent un arrêt de travail et une perte de salaire qui peut s’avérer conséquente.

La Sécurité sociale prévoit des indemnités pour chacun de ces risques, mais le montant des prestations allouées ne comble pas le manque à gagner des assurés.

Versement de la Sécurité sociale

Indemnités journalières à partir du 4e jour d’arrêt de travail, égales à 50% du salaire dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité sociale.

Après 6 mois d’arrêt de travail, le montant est revalorisé. Les indemnités de la Sécurité sociale sont versées pendant 3 ans maximum.

En complément, la loi de mensualisation du 19 janvier 1978 oblige l’employeur à maintenir pendant une période déterminée la rémunération du salarié en arrêt de travail, dès lors que celui-ci a au moins 3 ans d’ancienneté dans l’entreprise.

Le contrat Prévoyance permet :

Après un délai de franchise, le versement d’indemnités journalières visant à combler tout ou partie de la perte de salaire

Versement de la Sécurité sociale

Pension calculée sur la base des 10 meilleures années, en fonction de la catégorie d’invalidité. Cette pension est versée aussi longtemps que le salarié n’a pas recouvré ses capacités de travail. Au-delà de 60 ans, la pension d’invalidité est relayée par une pension de vieillesse.

Le contrat Prévoyance permet :

Le versement d’une rente fixe ou au prorata du dernier salaire visant à compenser partiellement ou totalement la perte de salaire. La rente ne peut dépasser le montant du dernier salaire. Elle est revalorisée afin de maintenir le pouvoir d’achat de l’assuré.

Versement de la Sécurité sociale

Allocation personnalisée à l’autonomie à partir de 60 ans. Le montant est fixé selon la catégorie de dépendance, la situation et les ressources de la personne. Il peut varier selon le degré de dépendance.

Le contrat Prévoyance permet :

D’avoir une couverture dépendance supplémentaire prévoyant le versement d’une rente viagère ou d’un capital en cas de survenance du risque ou de la perte d’autonomie.


Versement de la Sécurité sociale

Capital décès versé à la personne se trouvant à la charge effective, totale et permanente de l’assuré. Ce capital, plafonné, se rapproche d’une allocation de secours.

Le contrat Prévoyance permet :

Le versement d’un capital décès sans conditions de revenus, généralement déterminé au prorata de la rémunération de l’assuré décédé. Une rente de conjoint et/ou une rente d’éducation pour les enfants restant à charge peuvent y être ajoutées.

Nos services en vidéos